à la une  > Aménagement du territoire  > Grands travaux  > 11ème Rangée des chalets

11ème Rangée des chalets

Un chantier tourné vers l’authenticité du site

Les chalets de Gruissan plage Vue projetée de la onzième année des chalets de Gruissan

La politique du logement, menée par la ville de Gruissan, vise à développer l’habitat permanent sur le territoire de la commune.

La construction d’une onzième rangée de chalets sur pilotis participe à cette volonté.

Construire une 11ème rangée de chalets sur pilotis a impliqué la recherche des ambiances exceptionnelles qui se dégagent de ce site, de son charme, de son esprit.
La nouvelle rangée s’intègre parfaitement à l’espace et à la configuration des 10 rangées existantes.

Pour cela, des chalets différents les uns des autres conservent leurs qualités intrinsèques et leurs spécificités qui font leur appartenance aux constructions de la plage de Gruissan. C’est ainsi que les formes les plus répandues, deux pentes, se mêlent harmonieusement aux constructions asymétriques et aux toits mono pente.

Le programme sur la rangée 11définit deux types de chalets en proportion inégale : 21 F4 et 9 F3.

Afin d’affirmer la variété nécessaire, 2 F4 différents équilibrent l’îlot avec 3 types de volumétries auxquelles se rajoutent des variations de couleurs de bardage et de détails de réalisation des garde corps. A l’image des autres rangées, la rangée 11, tout comme l’ensemble des chalets figurant dans les dents creuses, se compose ainsi d’une diversité de types afin de mieux se mêler et s’intégrer dans le paysage architectural ambiant.

Pour rester fidèle à l’esprit des chalets de Gruissan,nombre d’éléments récurrents et représentatifs de cette architecture distinctive comme le bardage blanc, les volets bois persiennés, les débords de façades sur les pilotis, les proportions,… sont respectés.

La disposition de chaque chalet a été définie en fonction des contraintes spécifiques à chaque parcelle, tant sur la rangée 11 que sur les dents creuses ; ainsi, la courbe d’ensoleillement, la rose des vents, les vues à privilégier, les nuisances éventuelles de fonctionnement (voirie, ramassage des poubelles,…) ont été autant de critères pris en compte dans le choix des implantations.

Pour renforcer le rattachement du projet à son environnement, l’aspect et la nature des sols composés essentiellement de sable, de grave et d’un léger enrochement sur les zones de roulement sont conservés.

La végétation est réduite à sa plus simple expression, quelques arbustes, et petits massifs agrémenteront ça et là les pieds des chalets. La faible proportion du végétal en limite également l’entretien ainsi que les nuisances sonores qui en découlent, les essences prévues sont la salicorne, les griffes de sorcière, l’olivier de bohème ou le tamaris.

Dans la logique de développement durable, les nouveaux chalets, sur pilotis et sans construction fermée au rez de chaussée, répondent parfaitement aux contraintes liées aux coups de mer.

La disposition des chalets tient compte de l’orientation des vents dominants pour positionner les terrasses, afin de les protéger du vent fort (la tramontane) en les dirigeant vers l’Est.
Des masques solaires sont également intégrés dans les chalets, et permettent de limiter les apports solaires sur les périodes particulièrement chaudes de l’été pour contribuer à un meilleur confort thermique à l’intérieur des chalets.
Parmi les différentes solutions d’énergie possible c’est l’Energie solaire et l’électricité qui est utilisée dans le cadre de ce projet pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage.
La production d’eau chaude sanitaire est assurée par des capteurs solaires intégrés en toiture ou en brise soleil suivant le type de bâtiment ; ils ne dénaturent en rien l’esprit des chalets, et contribuent à minimiser le coût de fonctionnement, en ayant recours à une énergie renouvelable, et non polluante.

Un peu d’histoire…

La naissance de Gruissan-Plage
Les 1ers « pionniers » sont les pêcheurs qui entreposaient leur matériel et passaient parfois la nuit dans des cabanes de bois.
La plage était idéale pour la pêche, mais restait exposée aux « coups de mer » qui obligeaient les pêcheurs à reconstruire, d’où l’idée des pilotis.
La plus ancienne description de Gruissan-Plage fut trouvée dans « l’Esté », livre écrit en 1590.

Les premiers touristes
En 1850, la tendance touristique était « d’aller aux bains ».
En 1869, Eugène Achille Gibert, ouvrit un établissement offrant boissons fraîches, écuries, chambres et cabines de plage aux nouveaux arrivants.
Mais en 1899, une 1ère catastrophe mis en péril la station balnéaire, dévastée par une inondation.

XXème siècle, un nouveau départ
Le canal creusé permet de se remettre progressivement de l’inondation. 2 autres mesures sont prises pour palier aux coups de mer :
• la construction d’une digue sur le front de mer,
• l’élévation du sol de quatre-vingt centimètres.

Une véritable station balnéaire
Les 30 premiers étés du XXème siècle sont symbole de convivialité, de gaieté et de détente. Des activités ludiques s’ajoutent à la pêche à la caluche et aux parties de pétanque.

Reconstruction et nouveauté
En 1943, Gruissan est occupé par les allemands et plus de 500 chalets sont rasés.
En 1946, la guerre laisse une plage dévastée.
En 1948, les résidents peuvent être propriétaires au Terrain Rond ou amodiataires. Nouveauté, les chalets sont reconstruits sur 6 rangées obliques avec vue sur la mer.
En 1956, la Plage des Chalets est électrifiée.
Dans les années 60, la station est très animée l’été et des célébrités s’y rendent.

Projets, échecs et derniers travaux
En 1964, la loi sur la protection et la répartition des eaux interdit toute autre extension sur la Plage.
Fin des années 70, la mise hors d’eau des chalets permet l’aménagement du tout-à-l’égout et l’installation de l’eau courante.
En 1986, Jean-Jacques Beneix choisit le site pour y tourner 37°2 le matin.
Aujourd’hui, il y a 1 300 chalets sur dix rangées et sur 1900m de rivage.

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images