à la une

Compte-rendu n° 4 concertation - EcoQuartier de la Sagne

Atelier Énergie / Environnement

15 JUIN 2017

Energie et environnement au cœur de la Sagne

Le 4ème atelier de concertation sur l’éco quartier de la Sagne a eu pour cadre la Maison de la Citoyenneté, avec pour thème : « Énergie et environnement ».

Une trentaine de participants ont d’abord écouté avec attention les deux intervenants présents. Olivier Leclercq, pour l’Espace info énergie du PNR, a livré les « bonnes recettes pour construire durable ». Avec quelques principes de base et les ingrédients essentiels, comme les matériaux isolants, la menuiserie, les équipements. La « bonne recette » comprend également la sobriété (« L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas »), l’efficacité et la pratique des énergies renouvelables. Autant de préceptes qui servent de toile de fond au futur éco quartier gruissanais !

La formule « ERC »

Agnès Horn, du cabinet Barbanson Environnement, qui est intervenu dans le projet de la Sagne, s’est pour sa part attachée à démontrer tout le respect qui entoure la prochaine réalisation. Respect de la faune et de la flore,à l’instar du respect des habitants et du patrimoine, dépositaires de la mémoire du lieu. L’intervenante a souligné « l’intérêt écologique notable de la Sagne, mosaïque d’habitants naturels et semi-naturels ». Agnès Horn a ensuite évoqué la prise en compte de la biodiversité via les mesures d’atténuation d’impact et les mesures compensatoires.

Trois lettres résument la démarche entreprise : ERC, pour éviter (certaines zones), réduite (l’impact) et compenser (par une recréation notamment). Concernant justement les mesures compensatoires, Agnès Horn a précisé que le déplacement des habitats serait « favorable aux espèces impactées, une plus value écologique » escortant ce travail avec une obligation de résultats et un suivi sur 30 ans. Bien au-delà d’une réimplantation symbolique !

Prise en compte en amont

Conserver la biodiversité de la Sagne, tout comme sa valeur patrimoniale, fait partie de la feuille de route que suit évidemment le cabinet d’architecture. Antoine Garcia-Diaz, qui assistait à l’atelier de concertation, l’a rappelé avec force à travers différentes questions posées par les participants.
L’architecte a aussi mis en avant les nombreux critères environnementaux pris en compte avant la construction : « C’est un travail accompli bien en amont, il commence dès la conception du projet ». Tout l’existant y apparaît, y compris « le vent, élément important ici ».

Parmi les suggestions nées de la discussion, citons le souhait d’avoir à la Sagne « un éclairage public économe ». Ce qui a déjà été intégré par le cabinet Garcia-Diaz. Et la préservation de plantations existantes comme les oliviers. « Même ceux qui sont actuellement à l’abandon seront récupérés, replantés et aux petits soins dans le quartier » a avancé l’architecte.

Faire coïncider ouvrages, basse consommation d’énergie et biodiversité, voilà une des missions que la Sagne entend remplir avec détermination.

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images