à la une  > Culture, patrimoine, sport et associations  > Patrimoine

Il était une fois le Port de Gruissan

Une architecture remarquable désormais labélisée

Samedi 1er septembre en présence de Marie-Paule Bardèche, Sous-préfète de Narbonne, de Michèle François représentant la DRAC et de Jean-François Pinchon, professeur à l’Université Paul Valery Montpellier III, Didier Codorniou a dévoilé la plaque « Patrimoine du XXe siècle ».
Ce label a été attribué par la commission régionale du patrimoine et des sites pour le port, les immeubles sur le bassin principal et la Capitainerie.

La création de la station rejoint la grande Histoire. Cette labellisation du port de Gruissan au titre du patrimoine du XXe siècle est la reconnaissance d’une architecture audacieuse et originale qui fait date. Il était donc important que les Gruissanais sachent que les réalisations remarquables de cette période présentent un intérêt patrimonial en tant que témoins d’une évolution technique, économique, sociale, politique et culturelle de notre société. Désormais Gruissanais et touristes aborderont le port de Gruissan avec un nouveau regard.

Rappel historique

Au début des années 1960, l’Etat engage une politique d’aménagement du littoral destinée notamment à capter les flux touristiques en direction de l’Espagne. Pour ce faire la mission interministérielle d’aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon dite « Mission Racine », est créée en 1963. Elle réalisera la Grande Motte, le Cap d’Agde, Port Leucate, Port Barcarès, Saint-Cyprien et Gruissan.

Cette entreprise colossale, menée par l’Etat, est confiée à de grands architectes dont Raymond Gleize et Édouard Hartané pour Gruissan. Leur travail, selon leurs différentes sensibilités, fut destiné à favoriser le dépaysement des vacanciers.

Ce devait être la Floride de demain selon Paris Match. Le port de Gruissan a vu ses premiers touristes arriver dès 1975. La Mission Racine commence par les pyramides de Jean Balladur à la Grande-Motte pour s’achever par l’architecture en voutains de Raymond Gleize à Gruissan.

Jean-François Pinchon, professeur d’histoire de l’art a captivé son auditoire en présentant lors de la conférence débat le contexte général et le parti pris architectural pour Gruissan. Aujourd’hui, malgré de nombreuses interrogations et critiques lors de sa naissance, le port de Gruissan est parfaitement intégré dans son environnement. Le village et le port, sont chacun sur leur rive, bien en symbiose afin de proposer à la fois l’hébergement, les activités, mais aussi le patrimoine que recherche le touriste du 21ème siècle. Cette offre proposée par l’Office de Tourisme classé en catégorie 1 (1er Office de Tourisme en Languedoc-Roussillon à obtenir ce classement), est illustrée par le concept Odyssea.

Ainsi, Gruissan, station aux multiples facettes, possède plus que jamais, tous les atouts pour séduire !

Le label Patrimoine du XXe siècle

Institué en 1999 par le ministère de la culture et de la communication, le label Patrimoine du XXe siècle est destiné à faire connaître les productions remarquables de ce siècle en matière d’architecture et d’urbanisme.

La plaquette en téléchargement
Open publication - Free publishing - More gruissan
Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Journal municipal de la ville de Gruissan : Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images