à la une

Île aux oiseaux : Campagne de stérilisation des oeufs de Goéland Leucophée.

Le Goéland Leucophée (Larus michahellis) est une espèce nicheuse installée sur le littoral audois depuis 1936. L’espèce n’a alors cessé de croître en Languedoc-Roussillon.

La nidification de l’espèce en milieu urbain est notée sur Gruissan depuis 1997. La présence de ces oiseaux en ville occasionne de nombreuses nuisances notamment bruit et agressivité en période de reproduction en plus des salissures de déjections et des dégradations sur les toits.

Outre ces impacts en milieu urbain, la prolifération du Goéland Leucophée peut engendrer certaines nuisances au niveau de la faune et la flore patrimoniale. Il colonise les espaces de nidification d’autres espèces et peut se révéler un grand prédateur sur les poussins d’espèces lari-limicoles voisines comme les sternes naines. Les fientes de goélands à forte échelle entraînent également une prolifération d’espèces végétales nitrophiles

La principale colonie est située sur îlot du Grazel (« île aux enfants » rebaptisée « île aux oiseaux ») la stérilisation des œufs est pratiquée essentiellement sur cet îlot et quelques autres petits îlots situés en arrières des Chalets.


Le but de la stérilisation est de réguler et stabiliser la population des Goélands. La stérilisation des œufs se fait avec un produit composé d’huile végétale. 
Il est conseillé, dans la fiche technique du produit (le Stérilis), d’appliquer deux traitements espacés de 10 à 15 jours afin d’avoir un résultat optimal. Deux campagnes de traitement ont été faites en 2013. 
La date de la stérilisation se situe au pic théorique de ponte afin d’assurer une efficacité maximale de la régulation. La simultanéité de la campagne de stérilisation et du comptage des œufs permet d’apprécier de façon exhaustive le nombre d’œufs stérilisés.

La stérilisation est réalisée par les agents de la Brigade Bleue et Verte.


Ces agents, assermentés garde du conservatoire, ont pour mission la surveillance, protection et mise en valeur du patrimoine naturel. 
Les agents de la brigade d’abord associés à la LPO ont acquis une connaissance scientifique technique, et une méthodologie suffisantes leur permettant d’assumer désormais pleinement l’ensemble de l’opération de régulation.

POURQUOI POURSUIVRE LA RÉGULATION DU GOÉLAND LEUCOPHÉE ?


La commune estime que la stabilisation de la population Goéland Leucophée est d’autant plus importante qu’aucune action au plan régional n’a encore été engagée.
Seules quelques communes procèdent à des régulations, sans réelle stratégie d’ensemble menée à l’échelle du bassin méditerranéen ni même de la région.
Cette absence de cohésion maintient le risque de voir l’espèce se propager à nouveau sur les communes littorales.
La question de l’agressivité de certains goélands envers des habitants reste difficile à résoudre.

NiLa LPO, ni l’OFCNS n’interviennent.
Comment intervenir pour la commune s’agissant d’une
 espèce protégée et de plus sur une propriété privée ?…Toute capture, déplacement ou destruction est soumis à dérogation au titre du code de l’environnement… Procédure longue à mettre en œuvre et difficilement compréhensible par la population confrontée à ce problème.

Afin de préserver les bons résultats de ces dernières années de régulation du Goéland Leucophée, Gruissan entend poursuivre ses actions :
• Renouvellement de l’autorisation de stérilisation des œufs sur les colonies principales de la commune
• Poursuite du suivi de la population des Goélands Leucophée
• Maintien de deux campagnes de stérilisation (une début avril, l’autre fin avril) permettant de stériliser les pontes les plus tardives
• Information et sensibilisation des habitants et estivants sur les comportements à avoir (pas de nourrissage, containers OM fermés), des aménagements et nettoyage à faire pour dissuader la nidification
• information des exploitants d’activités pouvant attirer les goélands (pêcheurs, bateaux de promenade, aquaculture…)
• obtenir des services de l’État une procédure efficiente pour répondre aux demandes de résidents victimes de l’agressivité de certains goélands.

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images