à la une  > Vie municipale  > Action économique

La viticulture à Gruissan

Socle Millénaire d’une économie dynamique et respectueuse de l’Environnement

La vigne est, dit-on, un de ces cadeaux du ciel ou des Dieux fait aux hommes.
Le symbolisme qui y est rattaché prouve toute la place qu‘elle occupe dans notre civilisation méditerranéenne.
Les rivages de la mer sont le berceau de la viticulture, elle exprime à Gruissan toute son éloquence.

Gruissan bénéficie de l’Appellation AOC Corbières qui s’étend du sud est Carcassonnais à la mer et jusqu’aux contreforts des Pyrénées.
Le terroir de Gruissan se caractérise par une prédominance de collines calcaires et de combes marneuses. La proximité des étangs et de la mer apporte sa contribution au climat en mêlant le vignoble aux garrigues et aux pinèdes.
Gruissan est marqué par l’union de ses deux histoires maritimes et viticoles.

Les viticulteurs et les vignerons

La vigne c’est en premier lieu des terroirs, des Hommes et des domaines. La Cave coopérative regroupe 97 adhérents. Cinq domaines se répartissent le reste de la production : Bel Evêque, l’Île Saint Martin, les Domaines de l’Oustalet, de Saint Brice, Château le Bouis et INRA Pech Rouge, l’unité d’expérimentation.

Le chiffre d’affaire global est de 6 200 000 € pour une surface de terres cultivées de 477 ha. Cela représente 55 emplois permanents et 65 saisonniers.

Ces chiffres démontrent le poids économique de la viticulture sur notre territoire. Ce sont aussi les viticulteurs qui ont façonné nos paysages depuis l’antiquité. Les vignes modèlent nos paysages, en petites parcelles entourés de pierres sèches. Il est inimaginable de les voir abandonnées en friches.

En matière de développement durable, les viticulteurs se sont engagés dans des démarches respectueuses de l’environnement au niveau du traitement des vignes et du nettoyage des machines et des matériels.
La Ville de Gruissan a déjà mis en place une borne de remplissage des pulvérisateurs située au lieu-dit La Fontaine.
Une aire de lavage et de remplissage sera créée sur la zone agricole en face de la déchetterie.

Par ailleurs, les mesures pluviométriques ne cessent de montrer que la situation se dégrade. L’équilibre naturel est mis en danger par manque d’eau. Afin de préserver cette culture ancestrale, l’ensemble des partenaires travaille sur un projet d’irrigation en goutte à goutte, grâce à un apport d’eau de qualité contrôlée et issu de la station de retraitement.

Les viticulteurs sont désormais aussi de plus en plus attachés à la promotion de leur production. Un vin de qualité qui mérite d’être connu par des « packaging » tendances, des supports de communication modernes : sites internet attrayant, facebook, applications Smartphones.

Le savoir faire et le faire savoir dans le respect de l’environnement tel est le nouveau leitmotiv des vignerons gruissanais.

Odyssea : les vins qui parlent

De la vigne à internet web 2.0

Dans un contexte morose au premier semestre 2011 pour la balance commerciale française, les exportations de vins évoluent favorablement avec un chiffre d’affaires en progression de 12% sur les 6 premiers mois (soit 3 milliards €).

Le tourisme vitivinicole appelé aussi oeno-tourisme se développe en France depuis plusieurs années. La richesse du terroir français, la diversité géographique de ses régions et des vins produits sont de plus en plus mis en valeur, permettant d’attirer des consommateurs de vins directement sur les lieux de production, engendrant des ventes supplémentaires directement du producteur à l’acheteur.

Plus largement, il permet de développer l’attractivité touristique des campagnes françaises, aux retombées économiques directes et indirectes profitables à différents acteurs locaux : prestataires des routes des vins, visites d’exploitations et de caves, dégustations, séjours œnologiques, manifestations locales… mais aussi hôtels, restaurants, gîtes et chambres d’hôtes spécialisés dans l’accueil des personnes intéressées par la viticulture et le vin.

L’oeno-tourisme est pour la France et nos touristes étrangers un vecteur d’attractivité de premier ordre. Selon une étude du ministère du Tourisme, pour 45% des touristes étrangers le mariage gastronomie et vins est un élément important dans le choix de leur destination de vacances. Pour 29 % il est un critère primordial.

Gruissan a décidé de se lancer dans une politique oeno-touristique innovante pour faire de son territoire en association avec les communes et les structures de son itinéraire culturel comme la scav les Terroirs du Vertige, un espace oeno-touristique de premier ordre. Pour cela nous devions répondre à l’un des principaux problèmes de notre territoire : la valorisation de nos vins dans la restauration locale. Comment les faire connaître et surtout comment les faire aimer ?

L’une des réponses que propose l’Office de Tourisme, est, en appui du programme Odyssea, de mettre en place le concept des « Vins qui Parlent », selon trois thématiques : le produit, la gastronomie et le patrimoine.

Aujourd’hui si nous choisissons ce que nous mangeons et ensuite le vin, cette innovation peut changer la façon de consommer. Par les informations qu’il produit à la clientèle en restauration il est possible de choisir son vin et ensuite son plat. C’est le vin qui devient l’élément déclencheur du repas et non plus les plats ou les menus.

Si nous décidons demain de mettre toutes ces PLV dans les hébergements, c’est toute une économie qui se créée autour du vin. Depuis sa chambre d’hôtel, le touriste peut faire le choix de son vin, il lui suffira par un simple toucher de voir tous les restaurants de Gruissan qui le servent. Cette personne pourra même voir les plats que proposent les restaurateurs.

Dés lors je ne choisi plus un restaurant, un plat et un vin, mais un vin, un plat et un restaurant. Et c’est tout un territoire qui est valorisé avec ses producteurs, ses restaurateurs qui jouent le jeu avec une cuisine à l’image de notre terroir de nos savoirs faire.

Le vin au-delà du coté économique est notre patrimoine, il permet la découverte d’une identité gastronomique locale, de ses hommes et de ses femmes, de leurs traditions, de leur savoir-faire et de cette passion qui ont fait de notre territoire une terre d’exception.

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Journal municipal de la ville de Gruissan : Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images