à la une

Les trente ans du Groupe de Recherches Archéologiques Subaquatiques Gruissanais (GRASG)

Une Assemblée Générale sous le signe de la reprise des fouilles de Saint-Martin

Le GRASG a tenu, courant avril, son Assemblée Générale. Didier Codorniou, Maire de Gruissan, y a assisté en compagnie de 3 adjoints Christine Delrieu (Patrimoine), André Domenech (Vie associative), André Bedos (Culture) et d’une délégation d’archéologues dont M Duperron du CNRS, responsable des fouilles sur le site antique de Saint-Martin.

Cette AG fut l’occasion de fêter le trentième anniversaire du GRASG, fondé et animé par le regretté Jean Graulle. Cette association, que dirige désormais Alain Calvet, a bénéficié durant ces années du travail de passionnés qui ont œuvré pour la sauvegarde du patrimoine gruissanais.

Faut-il rappeler que, pendant ces trente années, le GRASG a recensé, découvert ou fait revivre de nombreux sites archéologiques s’étalant de la préhistoire au Moyen Age ?

Du « Roc de Conilhac » occupé à l’âge de Bronze, aux sites antiques romains tels Tintaine, Saint-Obre et bien d’autres encore, le GRASG a réalisé sur la commune des prospections et des sondages comme sur le site de Saint Martin. Il a aussi largement contribué, dès 1999, à une étude historique du Château de Gruissan. Ce travail mené par Sandrine Sire en collaboration avec l’historienne érudite Marie Rose Taussac fut remarquable.

Le GRASG s’est également intéressé aux aspects ethnographique, industriel, naturel et culturel de Gruissan. A ce titre, il est à l’initiative de la reconstitution des fours, noria, capitelle et autres ouvrages présentés à l’écomusée du Pech des Moulins.

Aujourd’hui, Alain Calvet, président du GRASG, s’attache, entre autres, à assister matériellement les équipes d’archéologues qui vont, pour trois ans encore, poursuivre les fouilles sur le site de Saint-Martin. Ce site exceptionnel est susceptible d’appartenir à un vaste complexe portuaire faisant partie de la colonie romaine de Narbo Martius, province de la Narbonnaise. Ce programme de recherche bénéficie d’un important soutien de la Région Languedoc-Roussillon et de la Ville de Gruissan. Les fouilles seront dirigées par M Duperron du CNRS.

Le site, s’étendant sur 2 000 m², sera ouvert au public gratuitement, du lundi au vendredi, en juillet et août (exceptés les 14 juillet et 15 Août), de 10h à 12h, et de 17h à 19h.

Fabien GRAULLE, agent à la Maison du Patrimoine, assurera les visites commentées permettant aux visiteurs de découvrir un pan de l’histoire antique de ce site gruissanais. Plus de 2 000 personnes ont visité le site en 2013.

L’ensemble des connaissances historiques de Gruissan sont désormais répertoriées et accessibles à tous sur le site intrenet

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images