à la une

Soirée ciné-débat : Bir-Hakeim – le maquis des patriotes

Devoir de mémoire : Se souvenir pour ne jamais oublier.

Ce jeudi 6 juin à 19h30 à l’amphithéâtre de Gruissan, les conseils municipaux des enfants et des jeunes et le Conseil des Sages de la ville de Gruissan ont voulu rendre hommage aux résistant(e)s du maquis de Bir-Hakeim à travers une soirée ciné-débat. Cette soirée était à l’initiative de Denise Guilhem.

Le film projeté « Bir-Hakeim » retrace un épisode tragique de l’histoire locale qui a eu lieu le 28 mai 1944, jour de la Pentecôte, à la Parade où encerclés par l’armée allemande, basée à Mende, en Lozère, 34 maquisards ont été tués au combat et 27 prisonniers fusillés.

Face à un public ému par ce film et les paroles des anciens, les invités d’honneur Baptiste Ménage, le jeune réalisateur, Denise Guilhem, ancienne résistante du maquis des patriotes et Philippe Colangelo, Président de l’association Maquisards Reconstitutions se sont prêtés au jeu des questions-réponses.

En fin de soirée, réunis pour le verre de l’amitié, une phrase a fait écho au cœur des conversations : l’importance de transmettre aux jeunes générations ce devoir de mémoire envers les aîné(e)s mort(e)s pour la liberté.

Découvrez le bande annonce du film

Lettre de Denise Guilhem à l’adresse des jeunes :

« Ayant vécue ces tristes moments, c’est avec une intense émotion que je vous remercie pour votre présence ainsi que toutes les personnes qui ont œuvré pour organiser cette soirée.

Je tiens à remercier, tout particulièrement, les jeunes enfants et leurs éducateurs qui sont la raison de ma présence parmi vous.

Je désire leur dire ceci.

J’espère qu’avec l’aide de leurs parents, ils n’oublieront jamais cette soirée au cours de laquelle on leur a exposé le sacrifice de toutes ces vies.

En perdant leur vie, avec honneur, ils ont aussi perdu l’espoir auquel tout être naissant dans ce monde a droit.

Celui de voir grandir et trottiner devant eux, sur la plage de Gruissan, leurs enfants et petits enfants en toute liberté.

Nous nous devons de ne pas oublier et même si parfois cela dérange, notre devoir est de leur consacrer quelques instants par dignité afin que perdure à jamais leur souvenir pour nous avoir offert le plus beau des cadeaux, une chose irremplaçable : LA VIE !

Voilà, chers enfants, le message que je vous adresse aujourd’hui. »

NE LES OUBLIONS PAS.

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images