à la une

Un exemple de développement durable

La renaissance des Salins de Gruissan !

2013 sera l’année du centenaire de la première récolte de sel à Gruissan (5 tonnes en 1913).
La compagnie des « Salins du Midi » avait décidé unilatéralement de stopper la production de sel contre la volonté municipale.
A l’issue d’un bras de fer juridique, la Ville de Gruissan a réussi à redonner au site sa vocation originelle : la production de sel.
En 2012, le sel a de nouveau été récolté.

Grace à un bail emphytéotique passé entre la Ville et la SOMEVAL, le site a renoué avec sa splendeur passée en développant plusieurs activités autour du sel avec à la clé la création de 8 emplois temps plein et 17 saisonniers.

Le Salin de Gruissan : un exemple de développement durable

Le Salin au cœur des Gruissanais

Comme la Clape avec la Vigne et les forêts, le site du Salin a été façonné par l’Homme. Aujourd’hui, le grand écart entre les activités ancestrales et la modernité est accompli avec la création de nouvelles activités : ostréiculture, culture des algues, recherche sur les biocarburants et accueil touristique

Le Salin au cœur de l’Economie et du Tourisme

Les produits et les services proposés par la SOMEVAL sont maintenant variés :

  • production de sel et de fleur de sel
  • élevage, affinage, dégustation et commercialisation d’huîtres
  • musée avec salles d’exposition ouvertes à l’année, mise en valeur du patrimoine, organisation de visites guidées et de soirées culturelles
  • restaurant qui connait un vif avec sa cuisine élaborée qui met en valeur les produits du terroir

Toutes ces diverses activités ont généré de nombreux emplois (8 temps plein et 17 saisonniers). Aussi, la Municipalité de Gruissan a obtenu, dès cette année, le raccordement du site au réseau d’assainissement de la Ville.

Le Salin au cœur de l’Environnement

L’exploitation des tables salantes et la production du sel sont les garants majeurs pour la protection de la faune et de la flore typique à ce site (plantes rares et protégées telles que salicornes et divers limoniastrums).
La Ville, au moyen de sa Brigade Bleue et Verte, en partenariat avec les chasseurs, les pêcheurs professionnels, la société botanique et la LPO de Gruissan, veille à la préservation rigoureuse de cet écosystème fragile.

Fruit d’un labeur séculaire, tourné vers l’avenir, le Salin de Gruissan nous offre des paysages d’une beauté remarquable, une faune et une flore uniques ainsi qu’une palette d’activités-découverte qui en font un site exceptionnel et qui a retrouvé son âme Gruissanaise.

Photo des Salins par Patrice Lemoine

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images