à la une  > Développement durable  > Faune  > Les Goélands Leucophée à Gruissan

Les Goélands Leucophée à Gruissan

QUI EST LE GOÉLAND LEUCOPHÉE ?

Le Goéland Leucophée, très opportuniste et peu farouche, a depuis plusieurs années profité des ressources d’origine anthropique pour fortement augmenter sa population.
Espèce protégée, il niche en colonies comme de manière isolée.
Après une vie automnale errante, les couples se reforment généralement sur les mêmes sites de nidification d’une année sur l’autre et commencent à construire le nid au mois de mars.
La femelle effectue une ponte par an de 3 œufs en moyenne.
En cas d’échec une ponte de remplacement est courante.
Les poussins éclos fin avril-début mai, sont élevés par les parents durant l’été.

A l’instar de villes littorales de l’Atlantique et de Méditerannée, GRUISSAN n’a pas échappé à la colonisation du Goéland Leucophée.
En 2021, plus de 600 nids sont dénombrés sur la Commune.

A Gruissan, l’essentiel de la colonie niche sur l’îlot du Grazel mais une certaine propagation s’est développée en milieu urbain, toitures des immeubles et de maisons du village, notamment ceux inoccupés au printemps.
Sa présence peut causer des désagréments aux habitants (bruits, salissures, intimidation, dégradation des constructions…)

L’objectif est donc de maîtriser la population de cette espèce en diminuant l’attractivité de GRUISSAN pour le Goéland Leucophée.

PROGRAMME DE RÉGULATION DE L’ESPÈCE

Depuis 2002, la Commune, en concertation avec la Ligue de Protection des Oiseaux, mène une action de régulation de la population du Goéland Leucophée.

Sur la base du suivi établi chaque année, une autorisation ministérielle de régulation est accordée pour la stérilisation d’environ 2000 œufs.

La régulation consiste à pulvériser de la paraffine sur les œufs afin de bloquer le développement du poussin.
Sur le secteur de l’îlot du Grazel où sont concentrés les nids, la brigade bleue et verte intervient en deux passages au mois d’Avril.

La régulation de l’espèce passe aussi par la prévention de la nidification qui est menée tout au long de l’année.

A RETENIR

Chacun peut concourir au succès de cette opération en respectant quelques consignes de base :

  • • ne pas ôter les œufs du nid (pour éviter une ponte de remplacement)
  • • surveiller votre toiture pour prévenir toute tentative de nidification
  • • ne pas détruire les nids qui seraient alors rebâtis par le couple nicheur
  • • maintenir propres toitures et terrasses – une fois que les jeunes ont quitté le nid procéder à un nettoyage avec enlèvement de tous les matériaux du nid -
  • • ne pas nourrir les oiseaux directement : le nourrissage habitue le goéland à l’homme et le rend moins farouche
  • • ne pas nourrir indirectement : déposer les ordures ménagères dans les containers et veiller à les laisser fermés
  • • informer la mairie de la présence de nid sur votre toiture – la mairie pourra vous orienter vers un professionnel agrée pour la stérilisation des œufs -
  • • demander des informations techniques auprès de la mairie pour dissuader les oiseaux de nicher sur les toitures
Information légale :

Le Règlement Sanitaire départemental, dans son article 120 relatif aux jets de nourriture, protection contre les animaux errants, sauvages ou redevenus tels stipule :

« Il est interdit de jeter ou de déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels, notamment les chats ou les pigeons.
La même interdiction est applicable aux voies privées, cours ou autres parties d’un immeuble lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage ou d’attirer les rongeurs
Toute mesure doit être prise si la pullulation de ces animaux est susceptible de causer une nuisance ou un risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible ».

Vos services pratiques
Cartographie interactive

Newsletter

Le kiosque

  • Le Mag', le magazine du Grand Narbonne
  • Journal municipal de la ville de Gruissan : Lo Grussanot
  • Biberons et Couches
  • La Gruissanette
Gruissan en images

Oups ...

Bonjour,
Notre formulaire vous considère comme un méchant robot !
Vous pouvez nous contacter par téléphone
ou par notre adresse mail